Films 2017… Mon TOP 5 à 12 !

Juste avant la remise des Césars, voici mon Top 5 + 1 + 6 …

J’ai vu 32 films en 2017 et une dizaine de Courts-Métrages. Pas vu « 120 battements de coeur » qui semble favori pour ce soir !…

***

1 ) Au Revoir Là-Haut

Au Revoir Là-Haut

De  Albert Dupontel    –   Comédie dramatique française – 14 nominations

Avec  Nahuel Perez Biscayart, Albert Dupontel, Laurent Lafitte , Niels Arestrup, Emilie Dequenne, Mélanie Thierry, Héloïse Balster, Philippe Uchan…

Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l’un dessinateur de génie, l’autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l’entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire..

*Voir excellente critique à laquelle j’adhère totalement sur :

 https://thedude524.com/2017/11/03/cinema-au-revoir-la-haut-albert-dupontel/

Un film exceptionnel, avec à la base un écrivain d’un immense talent et un Dupontel et ses acteurs non moins exceptionnels…
Du grand cinéma français ! Quelle magnifique adaptation, pleine de trouvailles dont Pierre Lemaître était parfois jaloux tant Dupontel a réussi à le surprendre… J’ai entendu plusieurs interviews de Pierre Lemaître où il exprimait toute son admiration pour cette réalisation et toutes ses interprétations pleines de finesse et de justesse…
J’avais lu et énormément apprécié le livre au moment de son prix Goncourt (2013) et j’avoue que j’ai été complètement séduite par l’intelligence, l’inventivité et la sensibilité de la mise en scène et mise en jeu…
Vraiment un coup de cœur…

2 )  Un homme intègre

Un homme intègre

De  Mohammad Rasoulof  – Drame iranien   –   1 prix et 5 nominations

Avec  Reza Akhlaghirad, Soudabeh Beizaee, Nasim Adabi..

Reza, installé en pleine nature avec sa femme et son fils, mène une vie retirée et se consacre à l’élevage de poissons d’eau douce.
Une compagnie privée qui a des visées sur son terrain est prête à tout pour le contraindre à vendre.
Mais peut-on lutter contre la corruption sans se salir les mains ?

Un récit tendu, un suspense habile, un thriller social impressionnant, une chronique sombre, poignante et kafkaïenne, une distribution remarquable… La tension est permanente…

Le prix « Un certain regard » à Cannes 2017 n’est pas usurpé. Un grand film d’un cinéaste courageux !

3 )  Get out

Get out

De  Jordan Peele    –   Thriller américain   –   15 nominations

Avec  Daniel Kaluuya, Allison Williams, Catherine Keener…

Couple mixte, Chris et sa petite amie Rose  filent le parfait amour. Le moment est donc venu de rencontrer la belle famille, Missy et Dean lors d’un week-end sur leur domaine dans le nord de l’État. Chris commence par penser que l’atmosphère tendue est liée à leur différence de couleur de peau, mais très vite une série d’incidents de plus en plus inquiétants lui permet de découvrir l’inimaginable.

Voir : https://thedude524.com/2017/05/27/cinema-get-out-de-jordan-peele/

Un thriller original, inventif et efficace, évidemment anxiogène ! Humour noir, rire jaune et peur blanche ! Couleurs interchangeables ! Les codes et stéréotypes racistes sont détournés ; une farce horrifique aux aspects décalés et une charge résolument politique… Une petite réserve quant à la fin expéditive dans tous les sens du terme et assez prévisible !…

4 )  Une femme fantastique

Une femme fantastique

De Sebastián Lelio   –    Drame chilien, allemand, espagnol, américain   –   3 prix et 10 nominations

Avec Daniela Vega, Francisco Reyes, Luis Gnecco

Marina et Orlando, de vingt ans son aîné, s’aiment loin des regards et se projettent vers l’avenir.
Lorsqu’il meurt soudainement, Marina subit l’hostilité des proches d’Orlando : une « sainte famille » qui rejette tout ce qu’elle représente. Marina va se battre, avec la même énergie que celle dépensée depuis toujours pour devenir la femme qu’elle est : une femme forte, courageuse, digne … une femme fantastique !

Beaucoup de finesse sur un thème délicat… On y retrouve l’univers d’Almodovar. Portrait subtil d’une femme flamboyante qui lutte, qui est en mouvement et ne renonce pas…

5 ) En attendant les hirondelles

En attendant les hirondelles

    De  Karim Moussaoui.      Drame français   –   7 nominations

    Avec  Mohamed Djouhri, Sonia Mekkiou, Mehdi Ramdani

Aujourd’hui, en Algérie, trois histoires, trois générations. Mourad, un promoteur immobilier, divorcé, sent que tout lui échappe. Aïcha, une jeune fille, est tiraillée entre son désir pour Djalil et un autre destin promis. Dahman, un neurologue, est soudainement rattrapé par son passé, à la veille de son mariage. Dans les remous de ces vies bousculées qui mettent chacun face à des choix décisifs, passé et présent se télescopent pour raconter l’Algérie contemporaine.

Un portrait fin, sans jugement, d’une Algérie plurielle, pleine de contradictions, pas débarrassée de ce qui « l’empoussière » encore. Un fil narratif captivant, une sorte d’état des lieux, des silences, des jeux subtils, feutrés et intimistes des acteurs, des envolées musicales, des paysages de toute beauté, le poids du passé tout en suggestion… Une tension et une intensité constantes… On attend toujours le retour des hirondelles qui pourraient amener un réel et espéré printemps arabe…

***

J’y ajoute un film dans le domaine de l’art :

* La passion Van Gogh *

La passion Van Gogh

De Dorota Kobiela, Hugh Welchman. Animation, Biopic britannique, polonais

Avec Pierre Niney, Gérard Boucaron, Chloé Berthier  –  2 prix et 5 nominations

Paris, été 1891, Armand Roulin est chargé par son père, le facteur Joseph Roulin, de remettre en mains propres une lettre au frère de Vincent van Gogh, Theo. En effet, la nouvelle du suicide du peintre vient de tomber. Armand, peu enchanté par l’amitié entre son père et l’artiste, n’est pas franchement ravi par sa mission. À Paris, le frère de Van Gogh est introuvable. Le jeune homme apprend alors par Père Tanguy, le marchand de couleurs du peintre, que Theo, visiblement anéanti par la disparition de son frère aîné, ne lui a survécu que quelques mois. Comprenant qu’il a sans doute mal jugé Vincent, Armand se rend à Auvers-sur-Oise, où le peintre a passé ses derniers mois, pour essayer de comprendre son geste désespéré. En interrogeant ceux qui ont connu l’artiste, il découvre combien sa vie a été surprenante, passionnée, et conservant une grande part de mystère.

Un film atypique, récit sous forme d’enquête autour des mystérieuses circonstances (quoi qu’on en pense ou qu’on en sache) de la mort du peintre, tout en déambulations dans « les paysages-œuvres » de Van Gogh…

Le film alterne scènes en couleurs, en noir et blanc, enquête et retours en arrière.

Certes il présente quelques défauts que certains critiques ont préféré relever, plutôt que de saluer la prouesse d’une mise en images impressionnante où se mêlent fort agréablement beauté, poésie, suspense et documentaire…

***

 Voilà mon TOP 5 +1, auquel j’aurais pu ajouter :

Mr & Mme Aldeman   –  De Nicolas Bedos   –   Avec Doria Tillier, Nicolas Bedos, Denis Podalydès…

Mr et Mme Adelman

La villa   –   De Robert Guédiguian   –   Avec Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan

La villa

L’amant double   –   De François Ozon   –   Avec Marine Vacth, Jérémie Renier, Jacqueline Bisset

L'amant double

A mon âge je me cache encore pour fumer   –   De Rayhana   –   Avec Hiam Abbass, Fadila Belkebla, Nadia Kaci

A mon âge je me cache encore pour fumer

Le brio   –   De Yvan Attal   –   Avec Daniel Auteuil, Camélia Jordana, Yasin Houicha

Le brio

Barbara   –   De Mathieu Amalric   –   Avec Jeanne Balibar, Mathieu Amalric, Vincent Peirani

Barbara

 

Publicités

~ par cerisemarithe sur 02/03/2018.

5 Réponses to “Films 2017… Mon TOP 5 à 12 !”

  1. Coucou Marithé ! merci pour ce très beau classement qui est varié dans sa palette de proposition en terme de cinéma.
    Le film de Dupontel et le livre de Pierre Lemaitre (j’ai lu aussi la suite d’au revoir là haut), gros coup de cœur. J’espère qu’il aura un prix car il le mériterait.
    « 120 battements par minute » est un film d’une profonde sincérité. Le sujet abordé est grave, l’ensemble est très bien joué mais il m’a manqué un petit quelque chose pour être totalement enthousiasmé.
    Que le meilleur gagne ce soir. Je te souhaite un excellent weekend. Bises bretonnes pour toi, @bientôt Marithé 🙂

    • Eh oui, le palmarès est assez conforme à ce qu’on pressentait…
      La compétition était rude et les prix attribués sont difficilement discutables…
      J’aurais aimé un prix d’interprétation pour Dora Tillier, mais en même temps, Camélia Jordana fait une prestation exceptionnelle dans le brio !
      Dans ma sélection, j’aurais aussi pu mettre « Numéro une » de Tonie Marshall, avec Emmanuelle Devos, Suzanne Clément, Richard Berry et « Petit paysan » de Hubert Charuel, avec Swann Arlaud, Sara Giraudeau, Bouli Lanners… mais certaines années, il faudrait que je fasse un Top 15 !
      Belle année pour un cinéma français de grande qualité !…

      Je suis particulièrement heureuse que « Une femme fantastique » ait obtenu l’Oscar du Meilleur film en langue étrangère…
      et tu as vu, pour « Get out », Oscar du Meilleur scénario original… Sympa tout ça !
      J’ai vu et beaucoup aimé « La forme de l’eau » de Guillermo del Toro, avec Sally Hawkins, Michael Shannon, Richard Jenkins, Oscar mérité du Meilleur film, comme l’aurait pu être « Three billboards: les panneaux de la vengeance » que j’ai adoré et qui s’est vu décerné les 2 prix: Meilleure actrice pour Frances McDormand et Meilleur acteur dans un second rôle pour Sam Rockwell…

      Bises à toi et à bientôt… Marithé

      • Coucou Marithé ! Je te rejoins, c’est une très belle année pour le cinéma français. Je viens de voir « La Forme de l’eau », un bijou de poésie et un message qui me plait ! « Three bilboards » m’attire beaucoup. J’ai hâte de le voir. Bises bretonnes pour toi Marithé, @bientôt ! 🙂

  2. Je regarde avec intérêt ta sélection tout comme j’ai regardé celle de Frédéric.
    Évidemment, j’ai vu  » Au revoir là-haut » qui m’a beaucoup marquée et m’a poussée à relire le livre. J’aime beaucoup faire ce va-et-vient entre le film et le livre chaque fois que l’occasion se présente. Ce fut le cas en début d’année 2018 avec  » La douleur ».
    Je ne suis pas cinéphile mais j’aurais aimé voir « Van Gogh » et aussi « Barbara ».
    Je suis étonnée, comme je l’ai été au vu des résultats des oscars de ne jamais voir cité » Villages, visages », un film d’Agnès Varda avec JR que j’ai trouvé très émouvant et que je reverrai avec plaisir. Mais il est vrai que je tiens en grande estime Agnès Varda, tout comme JR d’ailleurs.

    • Déçue aussi pour Agnès Varda et JR, mais comme je le disais à Frédéric, la compétition est rude !
      Je te rejoins tout à fait en ce qui concerne « La douleur », drame français, d’ Emmanuel Finkiel avec Mélanie Thierry, Benoît Magimel, Benjamin Biolay…
      L’adaptation de l’œuvre littéraire de Marguerite Duras est tout aussi intense que l’œuvre elle-même… Une plongée profonde dans la vie intérieure de la narratrice, un magnifique portrait de femme et une chronique tout en sensibilité, pudeur et délicatesse… L’atmosphère inquiète de cette période où se mêlent douleur individuelle et douleurs et difficultés collectives est particulièrement bien rendue…
      Chaque acteur trouve la note juste… Un texte et un film tout à fait singuliers, d’une immense richesse psychologique qui nous procure des décharges émotionnelles assez dévastatrices… alors, ça passe et on adore, ou ça casse et on déteste cette lourdeur des états d’âme ! Pour moi, j’en reste imprégnée…
      Mélanie Thierry mérite à coup sûr un grand prix d’interprétation !
      Big Bizzzzzzzzzzz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :