Juste quelques reflets dans une trouée de lumière …

 » Espace Reflets … Espace Lumière  » …

* Huile sur toile – 54 x 65 – Février 2011 – Marithé *

***   ***   ***

Dialogue de lumière et de flots
il suffit d’écarter les pans du paysage
de tenir bien ouverte
la mamelle de lumière
de laisser s’écouler
la laitance primordiale
de venir s’abreuver
se laisser pénétrer,
d’écouter dévaler
l’arc et les rubans des flots
et surgit le chant composé
de toutes les cascades
de toutes les chutes
du cirque de l’eau
de tous les barrages
dont les vannes ont cédé.
La force à l’homme
Dont les larmes se mélangent
Aux éclaircies
A la puissance de la vie
Qui s’élance
Cueille au passage
Les rais diffractés
Et jamais ne peut
S’arrêter.

***
Maïté L

Publicités

~ par cerisemarithe sur 12/03/2011.

15 Réponses to “Juste quelques reflets dans une trouée de lumière …”

  1. Très lumineux, très belles couleurs, ça me donne envie de plonger

    • Une évasion !!!
      Prudence Frizisto, il fait encore un peu frais (beaucoup même, je trouve!)!!! …et quels mystères sous les reflets ???
      Un amical bonjour, très sincèrement …

  2. Superbe! On dirait une perçée de lumière dans une mer de reflets. Délectable.

    • C’est bien une percée de lumière, l’espérance d’une sortie de l’hiver qui redonnerait toute la gamme possible des nuances aux reflets vivants et chatoyants …
      L’hiver continue d’être très blanc chez toi, Anne … J’admire chaque parution de tes photos, comme autant de scènes spécifiques … mais ici, je guette et j’amplifie les teintes et mouvements qui me donnent vie et me dégagent un horizon où les couleurs peuvent vibrer un peu différemment …
      Bonne journée à toi … et bonne capture de nouveautés picturales …

      • Merci Marithé de ta présence silencieuse. Oui, l’hiver est bien blanc cette année, mais il tire à fin… hourra!

        Poursuit ta quête, et les couleurs éclateront juste pour toi. À bientôt! xx

  3. Flots agités et cieux en colère,un fond de tendresse cependant affiché dans les tons de bleu.
    Ou est ce mon regard de l’instant pas des plus serein?
    J’aime ce feu d’artifice de couleurs qui m’ouvre des horizons intérieurs.
    bises Marithé

    • Tu as tout à fait raison, Omillou, les impressions sont fortement influencées par l’état d’esprit du moment et le regard peut changer selon l’humeur et le tumulte intérieur de chacun …
      Chaque réalisation est d’ailleurs un premier cheminement dans des horizons intérieurs, alors, pas étonnant qu’elle puisse être une ouverture personnalisée vers d’autres horizons intérieurs propres aux regards qui s’y attardent un peu … ce sont des temps où les sensibilités diverses peuvent s’exprimer de part et d’autre et devenir elles-mêmes Reflets … … …
      Bises et le meilleur dimanche possible malgré la grisaille ambiante …

  4. Ce tableau, dans la trajectoire de son expression verbale, pourrait constituer une réplique à mon LIVRET DE COLPORTAGE…
    En le découvrant, il me semble que nous sommes « ensemble »… reliées EN ESPRIT au point de jonction de la créativité tandis que la vie se déroule tant bien que mal sur le terrain ?
    Bien sur, tout cela demeure subjectif…
    Bien à toi, Marie-Christine

    • Cette « concordance d’esprit » se produit, entre nous, bien plus souvent qu’on ne le pense ou ne le remarque …Il règne toujours beaucoup de lumière dans tes Livrets de Colportage…des lueurs-ouvertures sur……… Alors, normal qu’on se croise ici ou là …
      Des horizons intérieurs singuliers qui vont à la rencontre d’autres espaces intérieurs et leurs conjonctions, leurs connivences, les enrichissent…
      Je t’embrasse, Marie-Christine, et je pense à toi …

  5. Se perdre dans un océan bleu aux vagues infinies d’espoir avec la lumière pour seul chemin.
    Superbe!

    • Les vagues d’espoir sont bien nécessaires en ce moment dans le monde et malheureusement, les chemins de lumière ne semblent pas simples …
      Espoirs, espoirs …
      Merci Armando pour cette amicale visite …

  6. Dialogue de lumière et de flots
    il suffit d’écarter les pans du paysage
    de tenir bien ouverte
    la mamelle de lumière
    de laisser s’écouler
    la laitance primordiale
    de venir s’abreuver
    se laisser pénétrer,
    d’écouter dévaler
    l’arc et les rubans des flots
    et surgit le chant composé
    de toutes les cascades
    de toutes les chutes
    du cirque de l’eau
    de tous les barrages
    dont les vannes ont cédé.
    La force à l’homme
    Dont les larmes se mélangent
    Aux éclaircies
    A la puissance de la vie
    Qui s’élance
    Cueille au passage
    Les rais diffractés
    Et jamais ne peut
    S’arrêter.
    Maïté L

    • Ô, comme ce « dialogue de lumière et de flots » coule, expressif …
      Je me laisse pénétrer de toutes ces images ajoutées grâce à tes mots… et leur mélodie en renforce l’atmosphère que chacun peut percevoir selon sa sensibilité …
      Je ne sais si d’immenses mercis toujours pleins d’émotions sont suffisants pour ces merveilleux cadeaux poétiques qui me touchent énormément !
      Toute mon affection … … …

  7. Un plaisir pour moi
    quand les mots décident que ma plume doit les coucher sur le papier.
    Le déclencheur étant toujours la première impression devant le tableau que j’ai l’honneur d’avoir en avant première et qui tatoue, impacte ma sensibilité, ma créativité. Il ne reste plus ensuite qu’à laisser mûrir, faire semblant de s’en désintéresser pour mieux y revenir. Ce sont les mots qui décident du moment. En aucun cas je ne les contrains. Je suis leur « esclave »; Il faut se rendre agréablement disponible lorsqu’ils surgissent.
    Mais je le redis, la primauté en revient au tableau.
    Il faudrait tout de même qu’un jour, tu tentes la démarche inverse qui serait sur un de mes écrits dont je cueille les images de laisser s’exprimer ton pinceau en sensations complémentaires , croisées, ou divergentes.
    Chiche?
    Mon affection t’accompagne aussi dans ta démarche et dans notre amitié.

    • Voilà une proposition qui va aussi mûrir de mon côté …
      Tes photos me donnent souvent des envies … Celle du Pont de Pierre m’avait déjà séduite … Le Mascaret vécu ensemble, inspirée … Textes et photos, au fil des roseaux de Sanguinet m’envoûtent …
      Alors … un jour … une naissance se fera …
      Je t’embrasse …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :