Souffle d’éole …

L’un souffle et les autres résistent …

Force contre force …

* Huile et papier de soie froissé sur toile – 60 x 60 – février 2011 – Marithé *

***   ***   ***

* Extraits 1 – 2 – 3 *

***   ***   ***

Et le vent
Pose son souffle puissant sur la courbe des arbres, sur leur âge
Faisant craquer les jointures et murmurer les cimes froissées.
Le vent s’enfourne, s’ogre, se démène laissant aux feuilles
Le goût amer et bruissant d’une valse dans la lumière âcre
Des heures prises dans l’étau des hauteurs vertigineuses.
Mais les arbres s’improvisent géants, se courbent et saluent
La terre colorée où leur vie est solidement enracinée.
Esprits qui rôdez sur la scène et  mettez vos regards en selle
Dansez et murmurez la force d’Eole, au concert des vrilles et des sifflets
Faites ripaille de nuages chassés, léchez les arcs feuillus bandés vers la terre
Prenez langues, prenez feu, Prenez dans vos bras la contrée où le bleu n’en finit pas.

Maïté L

***   ***   ***

Un écho séduisant apprécié !
Merci Maïté, belle Poétesse !!!
Tu sais faire gronder et enfler le Vent, lui donner Puissance et Hargne…
Tu sais aussi saluer la Force et la Résistance des Géants …
Et mettre l’ensemble en Musique, en Arabesques dans l’Infini du Bleu du Ciel !…

Marithé


~ par cerisemarithe sur 03/03/2011.

11 Réponses to “Souffle d’éole …”

  1. Bonjour Marithé,

    Belle énergie en vigueur chemin des arbres !

    Nouvelle technique ? ou déjà mise à l’oeuvre ?
    Si ce n’est pas indiscret, le papier de soie est-il fixé à la toile avec de la colle de peau ?

    (Il y a quelques années, je travaillais avec des pétales de fleurs ainsi; cet arrangement intensifiait les couleurs et assouplissait les traits)

    A la prochaine toile, amitiés, Marie-Christine

    • Bonjour Marie-Christine !
      Heureuse de te retrouver ici … j’ai un peu délaissé l’ordi ces derniers temps …paresse, lassitude, fatigue, absence, esprit trop préoccupé ……..
      Le papier de soie est collé au gesso (dessous et dessus), mais je me demande si c’est bien idéal surtout sur grand format!!! je m’interroge car ça a fait quelques bulles à résorber… un essai pour des effets un peu différents, mais qu’on peut aussi obtenir autrement …
      Est-ce que tes pétales de fleurs n’ont pas passé avec le temps et la lumière ? C’est bien de faire des essais, je sais que dans ce domaine tu es « aventureuse » et inventive!
      Bon week-end à toi et grosses bises … Mthé

  2. Toujours de belles choses, Eole t’inspire. Dommage que tu exposes trop loin de « Sainté » j’aimerais voir l’original. Peut-être si les dieux me le permettent un jour.

    • Un souffle d’Eole t’amènera peut-être un jour dans ma région et ma porte te sera ouverte avec plaisir !…
      En ce moment, le vent du Nord souffle sur la Picardie, ce qui nous vaut un ciel bien lumineux, mais un air glacé, glacé, glacé !!!
      Bon dimanche Frizisto et merci pour ton fidèle intérêt …

  3. Et le vent
    Pose son souffle puissant sur la courbe des arbres, sur leur âge
    Faisant craquer les jointures et murmurer les cimes froissées.
    Le vent s’enfourne, s’ogre, se démène laissant aux feuilles
    Le goût amer et bruissant d’une valse dans la lumière âcre
    Des heures prises dans l’étau des hauteurs vertigineuses.
    Mais les arbres s’improvisent géants, se courbent et saluent
    La terre colorée où leur vie est solidement enracinée.
    Esprits qui rôdez sur la scène et et mettez vos regards en selle
    Dansez et murmurez la force d’Eole, au concert des vrilles et des sifflets
    Faites ripaille de nuages chassés, léchez les arcs feuillus bandés vers la terre
    Prenez langues, prenez feu, Prenez dans vos bras la contrée où le bleu n’en finit pas.
    Maïté L

    • Un écho qui me séduit et me bouleverse toujours autant …
      Merci, belle poétesse !!!
      Tu sais faire gronder et enfler le Vent, lui donner puissance et hargne…
      Tu sais aussi saluer la force et la résistance des Géants …
      Et mettre l’ensemble en Musique, en arabesques dans l’infini du bleu du ciel !…

  4. Je cherche dans ce souffle le frêle roseau….
    Qu’il est agréable de pourvoir de nouveau voyager dans tes toiles.
    un agréable instant coloré.

    A bientot j’espére

    bises.

    • Les roseaux savent s’abriter, enfin, je crois ! …
      C’est le souffle dont j’avais besoin pour aérer mon esprit !
      Gestes rageurs comme le vent tempétueux…
      Des tons assez froids, juste un peu teintés de jaune et de rosé !
      A bientôt Omillou, dans d’autres genres …
      Bonne semaine …

  5. Il me semble que le texte donne un supplément d’âme (bleue évidemetn) aux toiles où l eregard s’éternise et le cou s’incline legerement.

    PS: Merci infinement de votre visite. La photo a été prise a l’Algarve au Portugal.

    • Les poèmes de Maïté offrent toujours un formidable écho à mes toiles … ils en renforcent le sens et les effets … ils y ajoutent une musicalité qui sonne juste et nous embarque dans cet ailleurs que je tente de faire vivre … les ressentis des atmosphères concordent bien …
      C’est pour moi une grande chance et un grand honneur …
      Merci Armando et bonne fin de semaine …

  6. Merci Marithé, Merci Armando.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :