L’Hôtel de Ville de Saint-Quentin – Aisne … (1) …

***

Terminé en 1509, épargné par les guerres, il constitue un précieux témoignage de l’architecture civile de l’extrême fin du Moyen-âge et un remarquable exemple de monument gothique de style flamboyant.

2009, année du 500 ème anniversaire de ce joyau architectural Saint-Quentinois, a vu se dérouler de multiples manifestations !
La construction de l’Hôtel de ville, attribuée (sous réserve) à l’architecte valenciennois Colard Noël, (avec les soutiens, influences et financements de Oudard de Marle et Charles de Bovelles) s’est achevée en 1509 .

Du gothique, gothique flamboyant de son étonnante façade sculptée, à l’entrée dans la renaissance, et à l’agréable ambiance Art déco qui triomphe dans la salle du conseil municipal, après ajouts, restaurations, transformations à différentes époques, il garde sa majesté, sa grâce, son élégance…

Synthèse entre la verticalité et l’horizontalité des lignes, entre l’élévation aérienne des pignons et l’enracinement dans la terre des piliers qui en jaillissent pour s’épanouir en arcades. Dentelle aérienne de pierre, équilibre grâce à l’asymétrie entre pair et impair des arcades qui partagent l’espace …

¤  Le rez de chaussée, le plus riche en sculptures, appelé « Etage des Jurés », se présente comme un portique, avec un habile jeu d’arcades de largeurs alternées.

Son imagerie est fort variée… On y trouve

-          les réalisateurs : Maitre-tailleur et Compagnon-tailleur / Oudard de Marle, argentier de la ville / Charles de Bovelles, philosophe, mathématicien et théologien / Colard Noël, Maître d’œuvre

-          Le Roman de Renart

-          Un bestiaire fantastique

-          Les Fous … « Avec les Folz il faut foller »

-          Des représentations satiriques

-          Des personnages aux fonctions diverses

-          Des facéties sexuelles

-          Des scènes de la vie quotidienne, de la vie communale, de l’histoire …

-          L’orchestre des Anges

-          Des chapiteaux fantastiques ……..

Une barre en fer forgée relie les 2 piliers de l’arcade centrale : il s’agit d’une "aune", unité de mesure des drapiers (environ 1m20), utilisée lors des grands marchés médiévaux, témoignant de la tradition textile de la région, tradition qui connut un regain au XVIII ème siècle grâce à la culture du lin.

¤  Au-dessus, l’étage des Échevins, étage noble, 9 fenêtres à remplages flamboyants d’une galerie vitrée, puis une balustrade ajourée, des culs-de-lampe sous niches, des écoinçons au-dessus des fenêtres et des niches…

¤  Le dernier étage est constitué de 3 pignons triangulaires avec rosaces, bandeau sculpté et gargouilles. C’est l’étage des pignons, le plus malmené par l’homme et par l’histoire, le plus remanié…

¤  L’ensemble est surmonté d’un campanile octogonal datant de 1759, qui abrite un carillon de 37 cloches (reconstitué en 1924) qui rythme la vie des Saints Quentinois tous les 1/4 d’heures. Le carillon est aussi un instrument de concert. La ville appointe un carillonneur depuis 1762 et des concerts ont toujours lieu en diverses occasions.

¤  Sur la façade, on compte 173 sculptures inspirées de la vie quotidienne locale et souvent d’inspiration " gauloise " (franchement paillarde parfois … mais à hauteur du regard de tous … j’espère que les quelques exemples qui seront donnés dans la note suivante ne choqueront personne !) : truie qui file, singes faisant tourner des hommes à la broche, hommes lutinant des femmes, vendangeurs, scènes symbolisant des épisodes et rivalités entre personnages historiques (familles de Luxembourg, de Bourgogne …). Des sujets anecdotiques empruntant aussi bien à la tradition érudite qu’à la farce populaire !!!

¤  Un décor végétal, (chêne, vigne, chou frisé …) orne les frises et les rampants des arcs.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Étage des pignons

???????????????????

Les 3 étages (des Jurés,  des échevins, des pignons) et l’aune pour les drapiers

St Quentin

Étage des Échevins

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Campanile

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Carillon

Lien pour écouter un petit air de carillon enregistré en live sur la place de cet hôtel de ville :

http://ceriseg1.typepad.com/blog/2010/06/concert-de-carillon-%C3%A0-saint-quentin-02.html

(dans typepad, cliquer sur la photo de l’enregistrement et attendre un peu que ça démarre ! )

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

barriere Aune

Barrière, Aune qui servait aux drapiers lors des foires

***

Et sur l’arrière :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

***

Je vous livre le rébus (véritable spécialité picarde) de Charles de Bovelles qui établit la date de l’achèvement des travaux de l’hôtel de ville :

D’un mouton et de 5 chevavx                    M CCCCC

Toutes les testes prendrez

Et à icelles sans nvls travavx

La qveve d’un veav joindrez                      V                (v=u)

Et au bout adjovsterez

Tous les qvatre pieds d’vne chatte              IIII

Rassemblez vovs apprendrez

L’an de ma façon et ma date.                      M  CCCCC  VIIII     (=  1509)

***   ***   ***

Une étude particulièrement intéressante:

« Démons et merveilles de l’hôtel de ville de Saint-Quentin »- Bernard Lebrun – Editions du Quesne – Juin 2009

***   ***   ***

… A Suivre …

L’imagerie des sculptures de la façade…

                                            

About these ads

~ par cerisemarithe le 28/12/2012.

8 Réponses to “L’Hôtel de Ville de Saint-Quentin – Aisne … (1) …”

  1. J’ai comme l’impression de faire la visite avec le bourgmestre… Excellente visite guidée d’un monument qui de mon sens ne se laisse pas approcher aussi facilement. Et quand bien même il faut beaucoup de temps pour réaliser le sens des bas et hauts reliefs !!! Entre l’histoire et le sens divin il y en a apparemment pour tous les sujets.

    • Aucun catalogue de l’imagerie luxuriante de cet édifice n’avait été réalisé, par aucun dessinateur ou graveur avant la restauration du milieu du XIXème siècle… et par aucun photographe avant celle du début du XXème. Donc aucun travail de recensement et d’interprétation ! Les commentaires s’attardaient essentiellement sur les satires, la grossièreté peut-être parce que plus évidentes et plus pittoresques !
      Cette imagerie a fait l’objet de pamphlets qui ont longtemps favorisé les descriptions sommaires au détriment de celles concernant l’histoire de la commune et au détriment d’une classification des sculptures …
      Bernard Lebrun en a tenté une réhabilitation, en dressant un inventaire précis, apportant des réponses, des mises en évidence d’ensembles cohérents, des interprétations, un éclairage basé sur des recherches dans le temps…

  2. Quel plaisir de revoir ici ce merveilleux Hôtel de Ville de Saint-Quentin dont nous eûmes tant de plaisir à faire le tour, à écouter son carillon et… à essayer de nous souvenir du maximum d’éléments car comme tu le dis si bien: l’architecture est très riche et les décorations nombreuses.
    Je me souviens de certains éléments mais n’ai pas le souvenir d’avoir aperçu ‘le Roman de Renart": Je l’aime tant que je ne l’aurais pas oublié.
    Par contre, si nous avions eu affaire à une guide experte, ici, à travers les si belles photos nous ne pouvons qu’apprécier de voir chaque détail décortiqué.
    A titre d’information, il y avait ici une rue de "la Truie qui file".
    Je me souviens aussi que tu m’avais donné un lien permettait d’écouter le carillon.
    Je reconnais la porte arrière auprès de laquelle j’étais aussi restée un grand moment.
    Sur la plupart des photos, le ciel est bleu, mettant encore mieux en valeur le gothique flamboyant.

    • Francis crépin, Carillonneur et guide-conférencier.
      Il nous fait partager sa passion pour le carillon et la ville de Saint Quentin dans l’Aisne.

      Suivre le lien (si mosaïque, cliquer sur le titre "Francis Crépin Carillonneur"…

      Les petits personnages du prologue du Roman de Renart, la création des animaux, sont essentiellement dans les voussures du rez de chaussée… Le prologue nous enseigne comment Adam et Ève, chassés du Paradis,firent naître avec la bienveillance de Dieu qui les dota d’un bâton magique, les animaux domestiques pour Adam, les animaux sauvages pour Ève…j’en mettrai en photos dans la note suivante… RV bientôt !

  3. Bonsoir Marithe ! je ne connaissais pas ce lieu, les photos sont sublimes et que dire de ce texte qui nous fais découvrir avec plaisir un lieu chargé d’histoire s’il en est ! je suis un passionné d’histoire comme toi, j’en ai fais mes études et j’ai adoré, encore merci !! passe un bon réveillon, bzzzzz !!
    Frederic.

    • Merci Frédéric…
      Saint-Quentin est une ville d’art et d’histoire, au riche passé très tourmenté… Avec un patrimoine architectural où se côtoient le Gothique, l’Art-Déco et le néo-classique… un patrimoine artistique, naturel, industriel…
      Cet hôtel de ville est un véritable joyau, très harmonieux…
      Bonne fin d’année et à bientôt pour la nouvelle année !!! bizzzzzz …

  4. merci pour ce reportage avec et sur le carillonneur. As-tu fait des visites avec lui?
    Je me souviens du carillon les jours de marché et d’une cité ouvrière : une politique similaire ici avec des exemples très différents: cité TEOB, Frugès…

    Tu as la chance d’être à deux pas du centre d’art et de toutes ces belles
    réalisations.

    • Pas de visite du carillon, très petit espace, en passant par le toit… mais visite de la Basilique, avec montée sur les hauteurs vers les coursives extérieures, après montée étroite et périlleuse de 200 marches… C’est un guide-conférencier très passionné…
      J’ai remis dans la note, sous la photo du carillon, le lien vers mon autre blog "typepad", où on peut avoir accès à l’enregistrement du concert de carillon que j’avais enregistré en live et que je ne retrouve plus dans mes documents !!! On est dans la grande tradition historique, encore très vivace, des carillons du Nord-Pas de Calais, à laquelle Saint-Quentin au nord de l’Aisne est très attaché…

      http://ceriseg1.typepad.com/blog/2010/06/concert-de-carillon-%C3%A0-saint-quentin-02.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d bloggers like this: